Alimentation & Santé de l’enfant

L’alimentation, la santé et l’enfant

L’enfant n’est pas un adulte miniature, il a ses propres caractéristiques. Le goût par exemple, est très différemment perçu. Les principales composantes de la saveur (salé, sucré, acide, amer) associées aux différentes textures (croquant, fondant) font que la composition physico-chimique des aliments développe rapidement une conduite hédonique chez l’enfant : « j’aime ou je n’aime pas ».

Bien que l’homme par nature soit omnivore (censé manger de tout), très tôt, de très nettes préférences semblent se manifester.

Ainsi parmi les 20 aliments les plus appréciés de nos jeunes « pouces », il n’existe aucun légume alors que parmi les 20 aliments les plus détestés, il en existe plus de 10 !

On comprend toute la difficulté du combat que mènent les mamans pour diversifier l’alimentation de leur progéniture et veiller à la santé de leurs enfants.

Le goût des aliments ou le goût pour les aliments

L’enfant n’a, en principe, naturellement pas envie de diversifier son alimentation. Cette tendance est encore plus marquée chez l’enfant obèse. Rappelons que la proportion d’enfants obèses a quadruplé en trente ans.

Il en découle une alimentation monotone avec une appétence prononcée pour les aliments sucrés ou très nourrissants.

On sait que ces aliments, riches en glucides, sont inducteurs de sécrétion de sérotonine par le cerveau, entraînant, passagèrement, une sensation de bien-être. Ce phénomène, bien connu à présent, peut engendrer de véritables attitudes compulsives chez l’enfant à haut risque psychologique.

Pourtant l’alimentation de l’enfant mérite toute notre attention. On sait en effet que celle-ci va conditionner dans une très large proportion les désordres de la vie adulte.

Les conduites alimentaires de nos enfants jouent un rôle essentiel dans leur développement présent et futur.

Or la plupart des aliments « boudés » par les enfants, comme les légumes, sont des mines de nutriments essentiels.

Quel comble à un âge où les besoins pour construire le corps sont si importants.

Pour les aider à pousser comme des champignons...il est important de diversifier les apports



En pratique, il ne faut surtout pas diaboliser certains aliments, même s’ils s’avèrent peu intéressants sur le plan nutritionnel pour la santé des enfants, mais les intégrer à une alimentation chaque jour un peu plus variée.

Il faut essayer de familiariser les enfants à toutes les catégories d’aliments, y compris les fruits et légumes en évitant tout comportement culpabilisant.

L’Enfance, une période essentielle de la vie

L’alimentation doit être adaptée à la croissance, et au développement du futur adolescent. Mais bien souvent, c’est aussi un moment difficile pour les parents soucieux de l’épanouissement de leur progéniture. Manque d’appétit entraînant une alimentation déséquilibrée, sommeil difficile et peu réparateur, nervosité, changements d’humeur, refroidissements à répétition…, sont le lot quotidien de la plupart des parents, ne trouvant pas toujours de réponse adaptées..